Présentation du G10

G10_PresentationTerritoire_2013

Renseignements généraux

EPCI membres :

  • Communauté de communes de la région de Château-Thierry
  • Communauté de communes d’Epernay-Pays de Champagne,
  • Communauté de Communes du Pays du Laonnois,
  • Communauté de communes du Pays Sedanais,
  • Communauté de communes de Vitry Champagne et Der,
  • Communauté de communes du Rethélois,
  • Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne « Cités en Champagne »,
  • Communauté d’agglomération de Charleville–Mézières « Cœur d’Ardenne »,
  • Communauté d’agglomération du Soissonnais,
  • Communauté d’agglomération de Reims Métropole.

Autres Collectivités Membres de l’association : les Villes de Château-Thierry, Epernay, Laon, Sedan, Vitry-le-François, Rethel, Châlons-en-Champagne, Charleville-Mézières, Soissons et Reims

organigramme-2013

Président : Franck Leroy, Maire d’Epernay
Vice-Présidente : Claudine Ledoux, Maire de Charleville Mézières
Vice-Président : Patrick Day, Maire de Soissons

Vice-Président : Jean-Pierre Bouquet, Maire de Vitry-le-François
Secrétaire : Adeline Hazan, Maire de Reims
Trésorier : Guy Deramaix, Maire de Rethel

Date de création

22 janvier 2010

Ingénierie

  • Agence d’Urbanisme de Développement et Prospective de la Région de Reims
  • Agence d’Urbanisme et de Développement de la Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne

Pour en savoir plus

Contact : Pauline Accariès, Animatrice G10, Agence de Reims : 03.26.77.42.87 ou p.accaries@audrr.fr

Chantiers et thèmes de travail

Le travail s’organise en 4 commissions :

  • Développement économique,
  • Aménagement de l’Espace et Infrastructures de transports,
  • Formation / enseignement supérieur / recherche,
  • Culture / patrimoine / sport / tourisme

Ces commissions se réunissent une fois par trimestre et présentent leurs travaux lors des Assemblées Générales

carte G10

Les Objectifs :

1. Forger et communiquer une identité métropolitaine

2. Constituer une gouvernance pour un espace métropolitain de projet

3. Définir ensemble les stratégies indispensables au développement durable du territoire, associer les acteurs impliqués et créer des synergies nécessaires à la dynamisation du territoire

4. Partager les expériences novatrices pour développer un ou des domaines d’excellence, et mobiliser les compétences d’ingiénerie nécessaires pour la conduite et l’application du projet métropolitain

5. Conduire l’ensemble des études en lien avec son objet

temps de parcours moyen...

« Tout d’abord parce que nous formons un territoire vécu, c’est-à-dire un territoire défini par les comportements même de ses habitants et de ses acteurs économiques. Le G10 est un territoire réel qui ne relève d’aucun diktat et d’aucune planification abstraite. Par ailleurs, l’ambition que nous partageons n’est pas seulement de nous organiser entre nous, mais surtout d’assurer notre attractivité vis-à-vis de l’extérieur, mais aussi vis-à-vis de ceux qui sont formés sur notre territoire. Nous sommes situés entre deux « mastodontes » : le Grand Paris et le Sillon Lorrain. Il est clair qu’il nous faut atteindre une « masse critique » pour peser dans le Nord-Est de la France. Le G10 (avec 1.1 million d’habitants) est bien la seule échelle cohérente pour répondre à cette nouvelle cartographie qui se dessine sous nos yeux.

Il s’agit, à la fois, de traiter des problématiques concrètes des habitants (transport, emploi, formation…), mais aussi d’avoir toute sa place dans la compétition entre territoires. C’est seulement tous ensemble – et dans le respect de nos différentes identités – que nous pourrons répondre au défi qui se pose à nous : celui d’être vraiment en capacité de peser sur notre avenir. C’est là que réside notre intérêt bien compris. »

Franck Leroy, Président du G10

 

HISTOIRE METROPOLITAINE

1973: tentative de rééquilibrage de la croissance dans le Bassin parisien avec la politique des zones d’appui destinées à déconcentrer le trop-plein de la croissance francilienne. Tête de réseau de la zone d’appui nord-champenoise (ZANC), Reims a bénéficié à ce titre de l’implantation de son université et d’équipements structurants.

2004 : L’appel à coopération métropolitaine lancé en 2004 par la DATAR pour favoriser l’émergence de coopérations à l’échelle des métropoles françaises a servi d’impulsion à la constitution d’un nouveau système de relations locales. Le maillage autoroutier structurant (A4, A26, A34), la desserte TGV, le rayonnement de l’Université et du CHU, les nouvelles mobilités, l’accélération des parcours résidentiels ont modifiés à la marge les pourtours de cet espace qui s’est ouvert à Charleville-Mézières et Sedan, à Soissons et Château-Thierry.

2005 : Confrontés à un déclin démographique de leurs territoires, les élus du G10 ont librement décidé de lancer une démarche de travail partenarial pour la défense et le développement d’intérêts partagés sur les dix villes et agglomérations de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne.

20 novembre 2006 : Signature de la Charte G10. Les élus décident de :

1. mutualiser leur expérience, leur expertise, leur connaissance de leurs territoires

2. s’unir pour la promotion de leurs territoires et pour la défense d’intérêts communs

3. approfondir progressivement leur action en se dotant d’une stratégie métropolitaine partagée et en associant d’autres partenaires à leur démarche

22 janvier 2010 : Création de l’Association G10 : Changer d’échelle, Changer de vision

Les élus de dix villes et agglomérations de l’Aisne, des Ardennes et de la Marne ont officiellement créé l’association du G10 lors de l’Assemblée Générale constitutive de Châlons-en-Champagne et ont élu les membres du Conseil d’administration, du Bureau ainsi que les présidents des commissions thématiques retenues. Cette forme de coopération originale et informelle repose sur la volonté des élus de se rencontrer, de se rapprocher, de partager leurs expériences et d’engager une réflexion prospective de laquelle peut émerger une nouvelle dynamique territoriale, respectueuse de l’identité de chaque ville et de ses habitants.

 

GOUVERNANCE METROPOLITAINE

Photo AG22_01_10_Châlons

L’association pour le développement de l’espace métropolitain du G10 a été créée le 22 janvier 2010 à Châlons-en Champagne.

Son objectif : Constituer une forme de gouvernance nouvelle pour cet espace de projet et définir les stratégies indispensables au développement durable du territoire.

Les assemblées générales :

L’association pour le développement de l’espace métropolitain G10 se réunit deux fois par an à l’occasion d’assemblées générales. Celles-ci sont l’occasion pour les élus :

  • De faire le point sur l’avancement des dossiers et sur le travail des commissions thématiques,
  • Définir ensemble les stratégies indispensables au développement du territoire,
  • D’associer des acteurs impliqués et créer des synergies nécessaires à la dynamisation du territoire,
  • De partager des expériences novatrices,
  • De mobiliser les compétences d’ingénierie nécessaires pour la conduite et l’application du projet métropolitain,
  • De débattre du phénomène de métropolisation et des pôles métropolitains

 

PRINCIPAUX CHANTIERS

Les quatre commissions thématiques ont pour objet de :

-       Constituer un cadre référentiel de connaissances : bases de données, pratiques, projets,

-       Ouvrir des pistes de réflexions, proposer des pistes d’actions aux membres du Bureau,

-       Décliner les axes stratégiques de la Charte par des programmes d’actions spécifiques et collectifs,

-       Identifier tous réseaux d’acteurs et de partenaires à conforter, à développer,

-       Dégager des projets rapidement opérationnels, qui renforcent l’identité du G10.

Vous retrouverez les actions menées dans le cadre des commissions thématiques dans l’onglet dédié sur ce site.

 

CONSTITUER UN POLE METROPOLITAIN

Adeline Hazan, maire de Reims : « Toutes les expertises nous démontrent que le G10 constitue un réel bassin de vie économique, social et historique. ce Pôle Métropolitain en devenir, devra nous aider à mieux répondre collectivement aux enjeux de demain. »

Bruno Bourg Broc, maire de Châlons-en-Champagne : « Cités en Champagne et Châlons-en-Champagne sont tournées vers leur avenir qui ne peut se concevoir seul. Membres du G10, elles sont favorables  à sa transformation en Pôle Métropolitain pour peser face aux grands ensembles urbains qui se créent dans le Nord et dans l’Est de la France avec le Sillon Lorrain et Strasbourg-Mulhouse…mais entendent aussi conforter tout particulièrement la coopération entre Châlons, Reims et Epernay, voire Vitry-le-François pour améliorer les déplacements et mieux coordonner nos équipements pour un aménagement harmonieux de notre  territoire.»

Franck Leroy, maire d’Epernay : « L’idée du G10 a perduré malgré les changements aux dernières élections municipales. Il faut se rencontrer et fédérer les idées au service de cette ambition à laquelle nous sommes « condamnés ».

Antoine Lefèvre, maire de Laon : « Si nous sommes 10, c’est que nous sommes 9 à être dans la zone d’attraction de Reims. »